Antoinette Fouque: « Etre une femme n’est pas une construction  - Elle

Médias nationaux
Photo Antoinette Fouque: « Etre une femme n’est pas une construction  - Elle

Après des études supérieures en Lettres, Antoinette Fouque (elle.fr) a travaillé dans l'enseignement. Le groupe Psychanalyse et Politique, à l’origine du mouvement MLF, a été lancé par cette grande militante. Dès le début des années 1970, elle débat au sujet de la sexualité féminine sous la houlette de Luce Irigaray, psychanaliste féministe. Son directeur de thèse est Roland Barthes. Antoinette Fouque obtient un Diplôme d'études approfondies. Pendant cette période, l'étudiante côtoie la théoricienne féministe Monique Wittig.

La jeunesse d’Antoinette Fouque

Le père d’Antoinette Fouque était un militant communiste. Antoinette Fouque va conserver toute sa vie un enracinement politique marqué à gauche de son enfance passée dans un environnement ouvrier. C'est dans un quartier défavorisé de la cité phocéenne que se passe son enfance.

Cette femme de lettres lance sa maison d'édition, appeléeLes Editions des femmes en 1973. Les Librairies des femmes sont inaugurées à la même époque. Les lecteurs ont connu de nombreux auteurs grâce à la maison d’édition d’Antoinette Fouque, qui totalise des centaines de livres dédiés à la création féminine. Sa maison d'édition donne l'opportunité à Antoinette Fouque de promouvoir la force créatrice des femmes.

Son engagement politique

Antoinette Fouque entre en campagne sur la liste des radicaux de gauche pour le scrutin européen de 1994. Elle est députée durant cinq années. Au sein de la commission des droits de la femme au parlement européen, elle prend la vice-présidence. Toujours active aujourd’hui, l'AFD créée par Antoinette Fouque se positionne à gauche. L'AFD combat pour réfréner la poussée de tous les extrémismesdès lors que les droits des femmes se trouvent encore menacés de nos jours.

Aux Nations Unies mais aussi partout dans le monde, Antoinette Fouque prend la défense de la cause des femmes. l’Observatoire de la Misogynie et le Club Parité 2000 ont été fondés par cette militante. Toutes les luttes ont été encouragées par la militante. Antoinette Fouque prend la défense de femmes en danger telles que la Birmane Aung San Suu Kyi et la Kurde Leyla Zana.