Antoinette Fouque - Site Officiel

Médias nationaux
Photo Antoinette Fouque - Site Officiel

Le grand public a découvert de nombreux auteurs grâce à la société d’édition d’Antoinette Fouque, qui propose des centaines de livres dédiés à la réflexion des femmes. Par le biais de sa société d'édition, elle valorise la littérature féminine. Antoinette Fouque se rend compte combien les femmes tiennent peu de place dans le monde du livre en fréquentant les milieux intellectuels. Elle inaugure une première librairie dans le quartier de Saint-Germain-des-Prés, où elle vend l'ensemble de la production littéraire féminine du moment.

Parallèlement à sa profession d’enseignante, Antoinette Fouque oeuvre avec deux sociétés d'édition. Avec son directeur de thèse Roland Barthes, Antoinette Fouque décroche un Diplôme d'études approfondies. Elle côtoie Monique Wittig, romancière féministe pendant cette période. Elle est la fondatrice du cercle appelé Psychanalyse et Politique, l'un des courants du Mouvement de libération des femmes, le MLF.

L'engagement politique d'Antoinette Fouque, l’Alliance des Femmes pour la Démocratie

Antoinette Fouque siège au parlement européen de 1994 à 1999, après s'être présentée sur la liste des radicaux de gauche. Au Parlement européen, Antoinette Fouque est vice-présidente de la commission des droits de la femme. De nos jours, les droits des femmes se trouvent toujours en danger et l'AFD se bat dans le but d'empêcher la poussée de tous les extrémismes.

Antoinette Fouque prend la défense de femmes en danger comme la Kurde Leyla Zana, la Catalane Eva Forest et la Birmane Aung San Suu Kyi. Au siège des Nations Unies mais aussi dans le monde entier, la militante prend la défense de la cause des femmes lors de conférences. l’Observatoire de la Misogynie, le Club Parité 2000 et Le Collège de Féminologie ont été fondés par Antoinette Fouque.

Enfance et jeunesse d’Antoinette Fouque

De sa jeunesse passée dans un quartier prolétaire, Antoinette Fouque va conserver toujours un ancrage politique marqué à gauche. C'est dans un quartier défavorisé de la cité phocéenne qu'elle passe une enfance tranquille. Le père d’Antoinette Fouque était un syndicaliste.